Qui suis-je ?

Je m’appelle Anne, j’ai 27 ans, et j’ai commencé à avoir de l’acné à l’adolescence.

Mais en réalité, j’ai eu le plus d’acné de toute ma vie à l’âge de 24 ans.

L’acné ne serait donc pas une maladie d’adolescent ?!

En 2017, quand j’ai refusé de prendre Roccutane, après avoir épuisé toutes les solutions dermatologiques traditionnelles (cosmétiques, antibiotiques locaux et oraux, pilules, hormones…), j’ai décidé de comprendre l’origine de mon acné.

J’aurais aimé lire à l’époque que j’étais plus que ma peau, que j’avais de la valeur malgré ma peau, et que j’étais digne d’amour malgré l’acné.

J’aurais aimé de “vrais” conseils pour trouver l’origine de mon acné (vous comprendrez pourquoi je mets “mon” en italique en lisant le livre) et de la bienveillance pour m’apprendre à vivre pleinement épanouie malgré l’acné.

Vu que je ne trouvais rien combinant compréhension et réduction de l’acné au naturel + regain de confiance en soi, j’ai décidé d’écrire ce livre !

Comme on dit, on n’est jamais mieux servi que par soi-même, alors j’ai écrit le livre que j’aurais aimé lire quand j’ai eu de l’acné sévère et que j’ai refusé de reprendre des médicaments.

Photo d'Anne 2
Mon acné à l’adolescence

À l’adolescence, plus précisément à l’âge de 15 ans, j’ai commencé à avoir de l’acné. Avec du recul, je peux dire que je n’avais qu’une acné légère, mais à l’époque, je ne voyais que les quelques boutons qui ornaient mon visage.

J’étais obnubilée par cela, et pensais foncièrement que ces boutons pouvaient m’enlaidir, m’empêcher de trouver l’amour… quel drame quand on a 15 ans ! C’est ainsi que j’ai supplié mes parents d’aller chez une dermatologue, prête à essayer tout ce que cette dernière pourrait me proposer pour éradiquer l’acné.

Quand j’ai commencé à prendre des traitements ?

Le tout premier traitement contre l’acné que j’ai pris fut… la pilule contraceptive ! Bien souvent détournée de son usage principal, comme beaucoup de jeunes femmes, je me suis retrouvée à prendre la pilule contraceptive à 15 ans, alors même que je n’étais pas encore entrée dans la vie (sexuelle) active.

N’ayant pas eu d’effet sur mon acné, j’ai ensuite pris des traitements à base de zinc, puis un antibiotique, la Tolexine, couplé à des hormones anti-androgènes : l’Androcur. J’ai pris ces deux traitements pendant près de 5 ans. En parallèle, j’ai aussi testé de nombreuses crèmes dermatologiques, parfois délivrées sur ordonnance, telles que Zanea, Epiduo, Différine, Erylik ou le Peroxyde de Benzoyle, ainsi que des routines beauté de marques vendues en pharmacie.

J’ai aussi eu recours à des nettoyages de peau, dont le but est d’inciser les microkystes avec un petit scalpel, puis de presser la peau afin de vider les microkystes. On ne pourra pas dire que je n’ai pas essayé les traitements conventionnels de l’acné !

Les résultats de mes traitements acné

Après des années de traitements conventionnels de l’acné, je peux partager les résultats que j’ai obtenus ! Le seul moment où j’ai eu une peau de bébé a été lorsque je prenais le combo pilule + antibiotique + hormones anti-androgènes… mais à mesure que l’on a progressivement réduit les doses afin d’arrêter ces médicaments (car nous ne sommes pas faits pour prendre des traitements ad vitam aeternam !), l’acné revenait.

« Faire plusieurs fois la même chose et espérer un résultat différent est la définition de la folie » nous dit Albert Einstein, j’ai donc décidé de changer de stratégie et de m’atteler à trouver les causes de l’acné, afin d’agir de façon naturelle dessus. Lorsque j’ai eu mon pic d’acné à l’âge de 24 ans, j’ai refusé de (re)prendre des traitements dermatologiques.

Pour moi, il était évident que tant que je ne trouverais pas les causes de l’acné, aucun traitement allopathique ne pourrait m’aider durablement. Ce n’est que quand j’ai mis le doigt sur les causes, que j’ai enfin pu réduire drastiquement l’acné et retrouver une peau saine !

Pourquoi passer au naturel ?

En 2016, j’ai décidé de changer totalement de routine beauté : je suis passée d’une routine beauté 100% conventionnelle à une routine beauté 100% naturelle !

Il n’a pas fallu beaucoup de temps avant de voir une amélioration sur ma peau. Cela m’a encouragée dans mes efforts à vouloir réduire l’acné naturellement, sans retomber dans l’engrenage des médicaments. Même si ce changement de routine a eu des effets très bénéfiques sur ma peau, cela n’a plus suffi quand à 24 ans, j’ai souffert d’acné vraiment sévère.

Il était devenu absolument nécessaire que je m’écoute, et que je comprenne les signaux que m’envoyait mon corps via l’acné. J’ai changé d’alimentation, de mode de vie, d’état d’esprit et j’ai eu recours à des médecines alternatives, telles que la naturopathie, la médecine traditionnelle chinoise, l’etiopathie, la médecine énergétique…

Tout cela m’a permis de comprendre que je faisais littéralement digérer mes émotions à mon estomac. Ce dernier était tout contracté au lieu d’être mou et souple, et cela a provoqué des éruptions d’acné sur les zones du visage liées à l’estomac et la digestion. Quand un travail a été fait sur mon estomac, l’acné a disparu des zones digestives de mon visage… Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, qui m’ont montré qu’on pouvait bien plus réduire l’acné de façon naturelle et durable en passant à une approche naturelle, bienveillante et holistique de l’acné.

C’est ce que j’appelle : l’Acné Positive !